Les stigmates des ravageurs

Comment savoir à quel nuisible je suis confronté ?

Avec plusieurs dizaines de ravageurs identifiées dans nos jardins, il est bien difficile de faire la part des choses et de reconnaître l'auteur d'un « éco-méfait » avec certitude. Pourtant, il existe des signes distinctifs selon le type de culture attaqué et selon les blessures infligées. En effet, certains nuisibles attaquent le feuillage, d'autres les racines, d'autres encore choisissent de grignoter les fruits mais tous laissent une trace indélébile dans vos jardins pour vous permettre d'agir vite pour les contrer. Nous vous proposons de découvrir un panel non-exhaustif des brigands qui circulent du potager jusqu'au verger.

Les acariens

Taxons d'arachnides, les acariens font de nombreuses victimes dans les jardins car ils attaquent presque toutes les cultures. Vous pouvez reconnaître leur présence néfaste par l'état des feuilles de vos plantes. Une fois le nuisible installé, les feuilles vont se mettre à jaunir, à se décolorer ou à griser en se desséchant. Il est aussi possible de constater que la plante est parsemée de fines toiles d'araignée.

Les altises

Minuscule coléoptère sauteur, ce nuisible attaque principalement les choux et les navets. Vous constaterez alors que les cotylédons et les jeunes feuilles de vos cultures sont transpercés de nombreux petits trous. C'est le commencement de la destruction de vos plants par les altises.

La bruche des haricots

Cet insecte est de l'ordre des coléoptères. Son attaque reste silencieuse jusqu'à ce que le haricot, devenu sec, se distingue par la multitude de galeries qui le transperce de toutes parts. Les haricots ressemblent alors plus à du gruyère qu'à de savoureux légumes secs.

Les campagnols

Ce petit rongeur s'attaque aux racines des légumes, des arbres fruitiers et d'ornement. Parmi les signes et symptômes, on retrouve la présence de monticules de terre et le dépérissement des cultures attaquées. Les galeries des campagnols sont peu profondes, ce qui permet de les différencier facilement de celles des taupes.

Les carpocapses des pommes et autres fruitiers

Insectes de l'ordre des lépidoptères, ces parasites s'attaquent sans vergogne aux noyers, poiriers, pommiers et pruniers. Leur présence est redoutée par tous les jardiniers consciencieux car elle met en péril la santé des cultures et la qualité de la récolte à venir. Les fruits devenus véreux deviendront inexorablement impropres à la consommation si vous ne prenez pas les mesures de protection qui s'imposent.

Les chenilles

En bonnes larves des lépidoptères, les chenilles s'attaquent à toutes les cultures potagères et fruitières. Si la chenille est l'un des parasites les plus connus, elle continue de faire des ravages partout où elle passe. L'unique symptôme est le constat que les feuilles de vos cultures finissent totalement dévorées par l'insecte ravageur.

Les cochenilles

Les cochenilles forment la super famille des Coccoidea avec pas moins de 8 500 espèces référencées. Ces nuisibles ont pour habitude de s'attaquer aux arbres. On y découvre alors de nombreux « boucliers » cireux de couleur brune ou blanche. Il est possible aussi que les symptômes soient une sorte d'enduit noir dénonçant la présence de fumagines qui commencent à proliférer sur les feuilles de vos végétaux.

Les criocères

Petit coléoptère, ce parasite aime particulièrement les asperges ou encore le lis. On peut facilement se rendre compte de sa présence car les plantes sont alors recouvertes de petits insectes d'un brun rougeâtre ou noir et blanc.

Les doryphores

Ces insectes de l'ordre des coléoptères sont facilement reconnaissables et bien que, les doryphores soient le plus souvent associés aux pommes de terre, ils peuvent aussi être redoutables pour les aubergines. On doit soupçonner leur présence devant des feuilles dévorées et une invasion caractéristique de larves oranges. Des insectes adultes rayés peuvent aussi accompagner leur progéniture.

Les limaces

Ces gastéropodes sans coquille que l'on nomme aussi limaces s'attaquent à toutes les plantes herbacées. On reconnaît leur passage aux feuilles dévorées et aux traces de mucus qui sont véritablement leur carte de visite.

La mineuse du marronnier

Ces insectes lépidoptères agissent sournoisement. En effet, le symptôme principal est une défoliation anarchique du marronnier. Ce nuisible provoque un dérèglement qui conduit l'arbre à perdre ses feuilles en été (juillet et août). Les feuilles deviennent brunes puis tombent alors même que l'automne n'a pas commencé. Il va également se mettre à faire de nouvelles pousses en septembre, fait caractéristique de sa perception perturbée des saisons.

La mouche des poireaux

Insecte volant par excellence, ce parasite est très caractéristique. On observe ainsi qu'il développe de nombreuses petites pupes. Ces sortes de capsules de couleur brune qui protègent la nymphe se retrouvent sur le fut des poireaux à l’extrémité de la galerie verticale.

La mouche des semis

Ce diptère va pondre des œufs qui se transforment rapidement en asticots. Ils sont de couleur blanchâtre et attaquent de nombreux semis comme ceux de: haricots, épinard, melons, concombre, tomates, mais, œillet, asperges, etc. Visuellement, les plantules sont totalement ou partiellement rongées avant même leur sortie de terre.

La noctuelle de la tomate

Ce parasite est aussi une chenille qui deviendra un joli papillon de nuit. Cependant, il va attaquer les tomates en créant, le plus souvent, un petit point d'ouverture prés du pédoncule. À partir de là, la chenille va venir dévorer la tomate de l'intérieur à la grande surprise du jardinier qui n'aura pas forcément remarqué que ces fruits étaient habités.

Les pucerons

Ils sont membres de la super-famille des Aphidoidea qui regroupe environ 4 000 espèces d'insectes de l'ordre des Hémiptères. Ils se reproduisent surtout sous les vents chauds et secs. Les pucerons s'attaquent à de nombreuses plantes : arbres, arbustes, potagéres, ou encore rosiers. Ce sont de petits insectes verts, jaunes ou noirâtres, ils sont peu mobiles et toujours en colonies.

Les pucerons lanigères

Principalement friand de pommier, ce puceron va décorer les branches de vos arbres fruitiers d'un fin duvet blanc. Il est possible que leur présence déclenche également le développement de chancre, ennemi de bien d'autres cultures et qu'il faudra traiter rapidement pour stopper le développement.

La punaise verte

Ravageur polyphage, ce nuisible va s'attaquer au riz, soja, ou aux aubergines, poivrons et tomates. Parmi les symptômes les plus courants, on découvre des piqûres aux extrémités de la plante ou de la base de ses boutons floraux. Cela provoquera, en suivant, un grave dessèchement de la plante. Ces piqûres peuvent également s’étendent aux fruits. On notera également un flétrissement des feuilles et un ralentissement général de la croissance des cultures touchées.

Les Taupins

Insectes, dont la larve est aussi appelée « ver fil de fer », les taupins s'attaquent aux plantes potagères en les dévorants à la racine. C'est donc en sous-sol qu'ils agissent laissant, en surface, aucun signe clinique de leur présence.

Les tipules ou « cousins »

Moustique de la famille des diptères, ce nuisible va venir déposer ses larves sur votre gazon ou votre prairie fleurie. Les symptômes de leur présence sont un dessèchement et une mort de votre sol par plaques comme se développe un eczéma sur la peau de l'homme. Dans certains cas, l'attaque peut se répandre à votre potager où l'on découvre que les racines et les collets des jeunes plants portent également les stigmates de ces insectes.

Le vers des framboises

Ce petit coléoptère raffole des framboises. On remarque alors que les fruits sont déformés, bruns et durs. L'attaque peut parfois provoquer le dessèchement du fruit. Le parasite adulte peut aller jusqu'à dévorer les bourgeons et les boutons floraux. La connaissance des marques laissées par les ravageurs dans votre jardin vous permet d'agir de manière plus ciblée mais aussi d'intervenir préventivement si vous avez reconnu formellement les criminelles de l'année dernière.

Retour





Bande de glu pour Mineuse du Marronnier de 10 m linéaires
Bande de glu pour Mineuse du Marronnier de 10 m linéaires
Découvrir nos autres sites sur les nuisibles...
Depuis 2007, les meilleurs produits dans notre boutique ...
...et les annuaires des professionnels de la lutte contre les nuisibles...